Cela fait plusieurs mois que la qualité de vie se dégrade dans le quartier de l’Aulne.

Lors du conseil communal de rentrée, le 10 septembre 2020, Geoffroy Kensier a interrogé le Collège.

Voici son interpellation :

Ma collègue Kathrine Jacobs, conseillère communale, vous avait déjà interpellé à ce propos, l’année dernière, le 21 novembre 2019.

Plus de six mois plus tard, le 2 juin dernier, la situation ne s’étant guère améliorée voire même dégradée, notre groupe vous avait, à nouveau, interrogé.

Cela fait près d’un an que nous vous alertons. Les riverains sont excédés par des rassemblements nocturnes qui ont lieu presque quotidiennement sous leurs fenêtres. Ils craignent qu’en absence de réaction des services de prévention, des médiateurs de nuit ou des services de police cette situation devienne la norme et que la quiétude de ce quartier densément peuplé soit durablement troublée.

Deux fusillades en l’espace de dix jours ont ébranlé le quartier, le 12 août et le 21 août 2020. En pleine journée des coups de feu ont été échangés entrainant la mort d’un jeune homme et cela en plein cœur de notre commune en face d’un hôpital.

Dans votre réponse à nos questions de juin dernier vous nous avez développé principalement les activités organisées par l’ASBL Cohésion sociale, ne semblant pas prendre la mesure de ce qui se passe dans le quartier.

– Comment vos services évaluent-ils les causes des fusillades de cet été ? Qu’en est-il du trafic de drogue ?

– Quelles mesures avez-vous pris pour mettre fin à ce climat tendu dans le quartier ?

– Avez-vous mis en place une stratégie de prévention/répression pour restaurer la qualité de vie des habitants et habitantes ?

Presse : 

Un jeune homme tué par balles à Ixelles: “Il allait être papa”, témoigne son frère – DH – 21.08.2020

 

Partager: