Le stationnement sauvage des trottinettes électriques, des véhicules de cyclo partage et autres free-floating fait l’objet d’une question écrite, déposée par Geoffroy Kensier, chef de groupe Objectif XL, à l’attention du Collège échevinal.

Force est de constater que malgré les emplacements tracés au sol, de nombreux utilisateurs de trottinettes électriques continuent de garer leurs trottinettes ou vélos n’importe où sans tenir compte des piétons.

Nous avons toutes et tous été confrontés à des trottinettes ou des vélos qui entravent le passage sur les trottoirs de notre commune, pensez notamment aux trottoirs autour de la place Flagey, chaussée d’Ixelles, dans le quartier du cimetière, … la liste est longue. Il est temps d’agir à Ixelles.

Nous vous encourageons à lire la chronique urbaine de Dominique Warreyn, piéton et Bruxellois “lambda” intitulée « Boutons les trottinettes hors des trottoirs » et publiée dans La Libre le 12 octobre 2021.

Voici un extrait :

« Alors voilà, je m’adresse à vous. Parce que dans notre marché aux puces constitutionnel, je ne sais plus qui fait quoi. Quand tout le monde est un peu responsable, personne n’assume ses responsabilités. Et au laisser-aller à la belge de prendre le dessus.

Pourtant, le bon sens nous crie qu’il faudrait 1) bouter les trottinettes hors des trottoirs, 2) les interdire des parcs et des zones dans lesquelles nos chiens peuvent courir librement, 3) rendre leurs fabricants légalement responsables de tout dépôt sauvage sur nos trottoirs, 4) développer un moyen pour identifier les conducteurs sauvages ainsi qu’une méthode pour les piétons victimes de leur comportement de les signaler, et 5) rendre une réussite à une examen du code de la route obligatoire pour les deux roues, ne fut-ce que pour leur rappeler qu’un piéton est un usager faible et non pas une porte de slalom. En proposition bonus, rendons le piétonnier du centre ville… aux piétons. »

– Dans l’attente d’une même mesure pour l’ensemble de la région bruxelloise, envisagez-vous à l’instar d’autres communes bruxelloises (Uccle, Berchem-Saint-Agathe, Woluwe-Saint-Lambert) d’envoyer à tous les opérateurs, un plan des zones où la commune souhaite des interdictions de stationner des véhicules ?

– Envisagez-vous de demander aux opérateurs de prendre rapidement toutes les mesures pour empêcher leurs utilisateurs de commettre des infractions, à défaut, les trottinettes ou vélos véhicules seront systématiquement enlevés et déposés à la fourrière ?

Nous vous remercions pour vos réponses.

Partager: